6 FEVRIER 2020 : DETERMINES ET MOBILISES

, par udfo53

700 manifestants dans les rues de Laval

Prise de parole 6 Février 2020

Monsieur le Président, Monsieur le 1er Ministre,

Depuis 2 mois, avec l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires et MNL, nous vous sollicitons pour que vous retiriez votre projet de réforme des retraites

Depuis 2 mois, ici à Laval comme sur l’ensemble du territoire, notre mobilisation intersyndicale contre votre projet de réforme des retraites ne faiblit pas ! Vous faites les sourds mais Oui notre mobilisation reste déterminée et bénéficie d’un soutien appuyé de la population, qui grandit au fur et à mesure que votre projet montre sa vraie nature. Celle d’une régression sociale majeure et d’un retour en arrière que rien ne justifie !

Vous avez échoué à nous vendre votre réforme sous couvert des jolis mots d’universalité, de justice sociale et d’équité…. Avec vous, ces mots sonnent faux ! Chaque jour dévoile un peu plus la supercherie de votre présentation et de vos arguments ! Non, ce projet de réforme n’a rien d’universel ! Non les femmes ne seront pas les gagnantes de votre nouveau système ! Oui le calcul de la pension sur l’ensemble de la carrière ne fera que des perdants ! Oui vous avez menti en promettant aux enseignants une revalorisation salariale jugée inconstitutionnelle.... ! Oui cette affirmation selon laquelle il faudrait travailler plus longtemps parce que l’on vit plus longtemps ne tient pas face à la réalité du monde du travail !

L’avis récent du Conseil d’État nous donne raison ! Il fait ressortir le flou et les dangers de votre projet que nous dénonçons depuis longtemps.
- Il constitue un désaveu cinglant de votre stratégie.
- Il confirme nos analyses d’une réforme qui méprise les formes réglementaires et législatives
- Il pointe les biais de l’étude d’impact et des 29 ordonnances auxquelles le texte du projet de loi renvoie comme autant d’éléments qui masquent la réalité de votre réforme.
- Il contredit les engagements de compensation aux dégâts financiers de la réforme que le gouvernement et vos ministres, JM Blanquer en tête, avaient fait miroiter pour amadouer certain-es catégories et certaines organisations syndicales.

Vous avez voulu ouvrir une « conférence des financeurs » comme si le régime actuel des retraites était en péril. C’est faux mais nos organisations syndicales continueront de porter des propositions d’augmentation des recettes des régimes de retraites, qui passent par une meilleure répartition des richesses créées par le travail des salarié-es. Pour cela, il faut enfin s’attaquer aux vrais régimes privilégiés que sont « les régimes spéciaux » de la finance et du capital.

Aujourd’hui, 6 Février, c’est le début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale. Nous demandons solennellement aux parlementaires d’entendre le refus de la réforme qui s’exprime dans le pays. Nous leur suggérons de ne pas se comporter en bon petit soldat du gouvernement mais de faire honneur à leur mandat de représentant des citoyens-ennes Nous leur demandons de bien comprendre la portée de leur prochain vote, de bien mesurer que devant le pays, ils seront comptables des désastres sociaux qui s’annoncent s’ils acceptent ce projet en l’état.

Oui, il est plus que temps M le Président, M le 1er Ministre de retirer votre réforme ! Ne comptez pas sur nous pour renoncer à combattre, par tous les moyens, vos prétentions à nous faire travailler plus longtemps pour des pensions de misère ! Nous continuerons à défendre le principe du système de retraites par répartition solidaire et intergénérationnelle contre la capitalisation que vous vous apprêtez à offrir à vos amis de black rock et de la finance !

Nous n’avons encore aujourd’hui qu’un seul message à vous transmettre : retirez votre projet !